Des Filles de la Charité à l'ONU

Les Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul travaillent aux Nations Unies. Pour influer sur les politiques qui affectent les personnes qui souffrent de la pauvreté, de l’injustice, ou de l’exclusion. Leur services les amènent à s’impliquer dans des luttes comme le manque de logement, la traite humaine, l’éradication de la pauvreté, les préoccupations des indigènes, le changement climatique, la migration etc… Comme la Communauté, les Nations Unies s’engagent à “ne laisser personne derrière”. A travers cette série de documents mensuels, nous espérons montrer les liens entre les attentes des Nations Unies, de la Communauté et de l’Eglise sur des thèmes essentiels, et stimuler la réflexion ou l’action sur ceux-ci.
Dernier article

Travailler pour garder le problème du «sans-abrisme» comme prioritaire dans l’agenda de l’ONU

Photo 1 : Sr. Catherine Prendergast à l’ONU, animant une Commission d’intervenants liée au « Sans-Abrisme ». La Commission inclut Brian Flynn, à gauche, Député Permanent représentant l’Irlande à l’ONU, et Iris Bailey, de New York.

Au cours de ces dernières années, les Filles de la Charité ont activement œuvré à l’ONU pour rendre prioritaires les questions relatives aux Sans-abris... Comme la Covid-19 est en train de précipiter des millions de Personnes dans la pauvreté, beaucoup peinant à payer leur loyer, le « Sans-Abrisme » demeure un sujet important pour la Nouvelle Année.

La Commission du Développement Social de l’ONU constitue probablement la plus grande opportunité pour proposer des solutions aux problèmes sociaux. Cette Commission annuelle se tiendra en mode virtuel à New York du 8 au 17 février 2021, et aura comme thème : «Transition Sociale et équitable vers le développement durable : rôle des technologies numériques pour le développement et le bien-être de tous».

Photo 2 : Sœur Margaret O'Dwyer, intervenant lors d’un évènement Onusien

Les Filles de la Charité ont rejoint les autres représentants Onusiens de la Famille Vincentienne pour organiser un groupe d’intervenants lors de la Commission. Le thème retenu pour cette rencontre : « Technologies Numériques au Service de la Fin du Sans-Abrisme ». Aucune date n’a encore été fixée. Sr Margaret O’ Dwyer, à New York, représentant les Filles de la Charité à l’ONU, est Vice-Présidente du Groupe de Travail « Pour en Finir avec le « Sans-Abrisme » qui regroupe des Organisations Non Gouvernementales. Ce Groupe envisage aussi une campagne de sensibilisation à l’utilisation des technologies numériques afin de lutter contre le «Sans-Abrisme».

En novembre 2017, Sœurs Margaret O’Dwyer et Catherine Prendergast ont participé avec d’autres à la formation du « Groupe de Travail pour en Finir avec le « Sans-Abrisme ». Ce Groupe a milité pour que le thème du « Sans-Abrisme » soit retenu en 2020 à la Commission du Développement Social. Pendant ces sessions, les Filles de la Charité ont participé à différents groupes relatifs au « Sans-Abrisme ». C’est ainsi que Sr Margaret a mis en exergue la détresse des enfants survivant dans les rues, soutenus par nos Sœurs servant ces enfants d’Afrique sans domicile. La Commission a voté une première résolution relative au « Sans-Abrisme », résolution qui a été soumise en juin au Conseil Économique et Social de l’ONU.

Photo 3 : À l’ONU, le Groupe de Travail « pour en Finir avec le Sans-Abrisme », créé en novembre 2017, fruit d’un effort collaboratif. Actuellement, le Président, P. Guillermo Campuzano, C.M., (devant) , Sr. Margaret O’Dwyer, Vice-Présidente.

Archives Des Filles de la Charité à l'ONU

Jésus Christ

La sauvegarde de la maison commune est devenue urgente mais demeure encore controversee 2015 – LAUDATO SI’ “Laudato Si” est considérée comme une encyclique écologique,

Lire la suite…