Le gaspillage alimentaire

La sauvegarde de la maison commune est devenue urgente mais demeure encore controversee

2015 – LAUDATO SI’

Environ mille milliards de dollars de denrées alimentaires sont gaspillées chaque année, alors que 820 millions de personnes ont faim et 144 millions d’enfants vivent des troubles de croissance. L’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) indique que le renversement de la tendance au gaspillage alimentaire pourrait nourrir 2 milliards de personnes…

Mais les circonstances de la Covid-19 menacent d’aggraver la famine. Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a dit en Juin que les systèmes alimentaires mondiaux font faillite, exacerbés par la pandémie et la désorganisation des chaînes d’approvisionnement alimentaire. « À moins qu’une mesure immédiate ne soit prise, dit-il, c’est désormais évident qu’il y a une urgence alimentaire imminente qui pourrait avoir des impacts à longs termes pour des centaines de millions d’enfants et d’adultes. »

Quand ils furent repus, Jésus dit à ses disciples: ” Rassemblez les morceaux en surplus, afin que rien ne soit perdu. ” 

Ils les rassemblèrent donc et remplirent douze paniers avec les morceaux des cinq pains d’orge restés en surplus à ceux qui avaient mangé.

(Jn 6, 12-13)

Les Sœurs… discernent leurs vrais besoins, leur usage des biens et des ressources de la terre, leur style de vie et leurs devoirs de justice et de charité…

Statut 16a des F.d.l.C..

Réflexions

  • Pour ceux qui ont de quoi se nourrir: tenir un journal alimentaire pendant une semaine. Écrire de quelles sortes d’aliments vous auriez pu vous passer, quelle quantité et pourquoi vous les avez écartés. Réfléchir aux leçons que vous en avez tirées, et comment vous pourriez les relier à la conception de la justice chez les Filles de la Charité.
  • Pour ceux qui n’ont pas de quoi se nourrir, nous pouvons prier de cette manière: « Ô mon Dieu, aide ceux qui ont en abondance à partager leur nourriture avec ceux qui ont faim, de telle sorte que tous puissent recevoir leur pain quotidien, se nourrissent d’une alimentation appropriée, bénéficient d’une bonne santé et parviennent à la plénitude de vie que Tu désires pour toute l’humanité. Nous Te le demandons au Nom de Jésus. Amen. »

Cela nous fera du bien de nous arrêter un peu pour réfléchir aux enfants qui ont faim. Pensons aux enfants qui sont dans des pays en guerre : les enfants affamés du Yémen, les enfants affamés de Syrie. Les enfants affamés de tant de pays où il n’y a pas de pain, au Soudan du Sud…

Audience Générale du Pape François, 27 Mars 2019

Arrêtons-nous et prions ensemble : « (Père) donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien… Pensons-y : ce n’est pas « mon » mais il est « notre » pain ».

Audience Générale du Pape François, 27 Mars 2019

Autres articles