Communauté Itinérante de Cabo Delgado, au Service des Personnes Déplacées par la Guerre

La situation des Personnes déplacées dans le nord du Mozambique a remué notre sensibilité, nos cœurs et nos esprits puisque nous nous souvenons qu’« À l’école du Fils de Dieu, les Filles de la Charité apprennent qu’il n’y a pas de misère qui leur soit étrangère. Le Christ appelle continuellement leur Compagnie par leurs frères et sœurs souffrants, par les signes des temps, par l’Église. Multiples sont les formes de service… (C.11). » De même, le thème de notre Assemblée nous invite et nous incite à sortir pour rencontrer nos frères et sœurs souffrants.

Le Conseil Provincial, après réflexion, consultation des Sœurs de la Province, et communication avec Dom Luis Lisboa, Évêque de Pemba, a offert notre disponibilité et notre collaboration à divers services aux Personnes déplacées dans cette région pour une période de quatre mois : de janvier à mai 2021. L’Évêque a accepté cela avec une grande joie et nous avons commencé la mission le 07 janvier 2021 avec quatre Sœurs. Nous sommes heureuses de servir nos frères et sœurs qui souffrent à cause des conflits armés déclenchés par les terroristes.

Servant Jésus dans les Personnes déplacées par la guerre

Amen, Je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à Moi que vous l’avez fait. » (Mt 25, 40)

Le travail a commencé à Pemba, la capitale de la Province, où les Personnes déplacées sont arrivées par bateau, emmenées dans des camps et ont attendu leur réinstallation. Ce service a été réalisé en collaboration avec la Caritas Diocésaine de Pemba. Plusieurs kits leur ont été distribués : nourriture, cuisine, hygiène, vêtements et produits agricoles ; de courtes célébrations de la Parole ont également été organisées en petits groupes. Plus tard, les Sœurs de la communauté itinérante/mobile se sont déplacées dans le district de Montepuez et ont été accueillies par l’équipe missionnaire de la Mission Saint Joseph du Sanctuaire de Notre-Dame de Fatima, où elles résident également. Au départ, il y avait quatre Sœurs et, grâce à la générosité de la Province, les Sœurs se sont portées volontaires pour servir à tour de rôle dans cette mission. Actuellement, il y en a six, dont deux Sœurs du Séminaire en stage apostolique.

Montepuez est la deuxième ville de Cabo Delgado, Pemba. Il y a quatre camps de réinstallation dont chacun abrite près de deux mille familles. La plupart des habitants sont des femmes, des Personnes âgées et des enfants. Ils vivent dans une extrême pauvreté.

Ces personnes ont été obligées de quitter leurs terres et tous leurs biens, fuyant la terreur, la guerre et la violence qui sévissent dans la région nord de la Province de Cabo-Delgado depuis 2017. Elles ont parcouru de longues distances à pied, traversé des forêts pendant de nombreux jours et sont arrivées aux centres d’hébergement blessées, malades, déshydratées et défigurées ; certains membres de leurs familles se sont perdus dans les forêts et on ne sait pas s’ils sont vivants ou morts.

Notre service à ces Personnes déplacées consiste à rendre visite aux familles dans leurs huttes, à être proches d’elles par une attitude d’accueil et une écoute attentive de leurs histoires chargées de tristesse et de douleur profondes. Nous les encourageons alors à essayer de cultiver l’espérance et la confiance en Dieu qui est notre unique refuge bien qu’il leur soit encore très difficile d’accepter la condition d’extrême pauvreté et le fait qu’ils ont vu des membres de leur famille décapités par les terroristes. De nombreuses familles pleurent, inconsolables, lorsqu’elles partagent avec nous l’agonie qu’elles ont vécue dans leurs villages. Elles ont perdu tout ce qui leur tenait à cœur… leurs familles et la terre de leur naissance. Elles se retrouvent privées de tout et vivent dans une atmosphère d’insécurité, de méfiance, de peur et d’incertitude.

Dans notre service, nous collaborons avec les Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie résidant à Montepuez ; ensemble, nous persuadons les familles de construire leurs maisons puisqu’elles n’ont pas d’endroit où reposer la tête (cf. Lc 9, 58). Ces maisons sont construites avec des ressources locales telles que le bambou, l’argile et l’herbe, et nous soutenons leurs efforts en donnant des bâches comme matériels pour le toit. Nous distribuons des couvertures, des nattes, des portes, de la nourriture emballée, des vêtements et d’autres articles nécessaires. Nous assistons les malades et orientons ceux qui souffrent de maladies graves vers un centre géré par Médecins Sans Frontières. Nous fournissons également un accompagnement spirituel et distribuons des objets religieux comme le chapelet en apprenant à ceux qui ne le savent pas à le prier.

Province du Mozambique

Articles similaires

Proche-Orient

La Tendresse de Dieu

Les six pays de la Province du Proche-Orient s’enracinent dans la Bible : « Cyrus, roi de Perse [L’IRAN actuel],

Lire plus…