Formation des Gouvernantes

En 2005, 30 ans après la réunification, le besoin d’emploi au Vietnam était très aigu puisque la population luttait pour devenir économiquement autosuffisante.  Répondant à cette aspiration louable, les Filles de la Charité (FDLC) ont accepté l’invitation des Prêtres de Don Bosco à se joindre à eux pour gérer le département de formation professionnelle des femmes du collège technique pour adultes de Phuoc Loc.  Suivant l’exemple de la Bienheureuse Rosalie Rendu, les Filles de la Charité se sont ensuite occupées de la formation des jeunes femmes qui avaient abandonné leurs études secondaires à cause de la pauvreté.

Le programme de formation a été lancé par les Filles de la Charité du centre de service social provincial. Après une courte période d’enquête et d’étude, le Conseil provincial a approuvé l’ouverture du programme de formation pour les femmes de ménage / gouvernantes au Collège technique de Phuoc Loc (PL).

Ce programme de formation a été spécialement conçu pour les femmes montagnardes et des zones rurales pour une durée d’un an.  Les étudiantes sont tenues de résider sur le lieu de formation, avec un accompagnement approprié, afin de garantir une éducation chrétienne avec son appréciation des droits de l’homme et d’autres valeurs : justice, solidarité, respect de la vie et de l’environnement. La formation comprend un stage de service d’alimentation et de vie domestique dans une cantine établie qui accueille 200 à 300 élèves pour un service régulier de 3 repas par jour.

Les diplômées reçoivent du gouvernement un certificat officiel pour un emploi professionnel, des salaires convenables et une protection juridique grâce à un contrat de travail qui empêche les abus.

Les diplômés s’organisent en un Club où la formation continue est dispensée à ses membres lors d’une réunion mensuelle régulière, fixée à un dimanche. (Un Club comprend environ 40-60 membres.) Ils commencent leur réunion mensuelle dans l’enceinte de la Maison Provinciale de la DC par la célébration de la Sainte Eucharistie, précédée de la réception du Sacrement de la Réconciliation et suivie du catéchisme. Le Club est autofinancé.

La plupart des gouvernantes s’engagent à passer environ 3 à 5 ans à travailler dans ce Club de travail avant de retourner dans leur ville natale.  En plus de gagner un bon salaire, elles se concentrent également sur :

  • la maturité spirituelle et socio-intellectuelle ;
  • l’obtention d’un diplôme d’études secondaires ou d’un diplôme d’études supérieures;
  • l’épargne, les compétences de vie et l’amélioration des performances en matière d’économie domestique.

Ceci afin de garantir le succès dans la gestion éventuelle de leur future famille.

Les gouvernantes sont conscientes de leur devoir, en tant que catholiques, de vivre et de diffuser l’Évangile auprès de leurs employeurs et d’autres personnes, pour la plupart non chrétiennes.  Elles sont également conscientes de leur responsabilité de vivre en solidarité avec les pauvres. C’est pourquoi elles participent régulièrement à des missions humanitaires avec les Filles de la Charité.

Sœur Pascale Lê Thi Triu, fdlc

Articles similaires

España

Nouveaux horizons

La 11ème réunion des Conseils Provinciaux d’Espagne a eu lieu dans la belle ville de Séville du 31 octobre au

Lire plus…