Il sera notre PAIX !

Dans une lettre au pape Innocent X, saint Vincent de Paul décrit les effets de la guerre :

…le peuple est divisé en diverses factions ; les villes et les provinces sont ruinées par les guerres civiles ; les fermes, les cantons et les villes sont détruits, ruinés et brûlés. Les paysans ne peuvent pas récolter ce qu’ils ont semé et ne plantent plus rien pour les années à venir. Les soldats font ce qu’ils veulent ; le peuple est exposé non seulement à leurs vols et pillages, mais aussi aux meurtres et à toutes sortes de tortures. La plupart des habitants des campagnes périssent de faim, sinon par l’épée. Pas même les prêtres n’échappent aux mains des soldats ; ils sont traités avec une cruauté inhumaine, torturés et tués. Les jeunes femmes sont violées, et même les religieuses sont victimes de leur convoitise et de leur fureur. Les églises sont profanées, pillées et détruites ; celles qui restent debout sont, pour la plupart, abandonnées par leurs pasteurs, de sorte que le peuple est privé des sacrements, de la messe et de presque toute autre assistance spirituelle. … C’est peu de choses que d’entendre ou de lire ces choses ; il faut les voir et les constater de ses propres yeux. (Lettre 1539. Coste IV.)

Aujourd’hui, la guerre et la violence sont encore des réalités douloureuses dans notre monde. Ce coin de prière tente, en utilisant les mots de St Vincent et la prière pour la paix du Pape François, de nous conduire plus profondément dans nos cœurs alors que nous prions pour la PAIX à laquelle nous aspirons… la PAIX que Jésus a apportée le « premier jour de Noël », la PAIX qui commence avec et en nous… la PAIX qui est Jésus lui-même…

Autres articles