Une Famille de Migrants à la recherche d’une vie en plénitude

Le père de famille est ingénieur et travaillait beaucoup pour donner un bon niveau de vie à sa femme et à ses enfants. Mais à cause de la guerre dans leur pays, ils ont été témoins de la mort cruelle de leurs parents, de membres de leur famille, et ont assisté impuissants à l’incendie de leur maison et de leur commerce. Terrifiés, ils ont fui et ont vécu dans un camp de réfugiés pendant 9 mois au cours desquels l’épouse a donné naissance à un fils. Ils sont arrivés au Portugal le 28 septembre 2016 avec des enfants de 3 mois à 8 ans.

La famille nous a été présentée par la «Plate-forme pour Réfugiés», une organisation de la société civile qui aide les Réfugiés dans la crise humanitaire actuelle. Répondant à l’invitation (du public, du privé, des religions et des institutions civiles) à accueillir des Réfugiés, nous avons chaleureusement reçu cette famille. Nous avons préparé une maison de 3 chambres dans une ville en nous assurant qu’il y ait tout ce dont elle pourrait avoir besoin. Depuis lors, nous l’accompagnons.

Nous avons aidé cette famille à s’intégrer au niveau matériel, financier, psychologique et social… allant avec eux chez le médecin, collaborant pour la croissance, l’éducation, la santé, et le développement des enfants, facilitant l’obtention du certificat de résidence, obtenant le permis de conduire pour le père, leur offrant une voiture pour aller travailler et effectuer d’autres courses, en nous assurant qu’un travailleur social les aide à répondre aux exigences administratives, en contactant quelqu’un de Jordanie pouvant notamment effectuer les traductions afin de connaître leurs besoins.

En dépit des difficultés, la famille a montré une réelle capacité à s’acculturer, à s’organiser et à surmonter les difficultés. Le père a trouvé un travail dans son domaine de compétences et, petit à petit, tous ont gagné en autonomie. Les enfants ont appris la langue et se sont bien adaptés.  

Ce fut pour nous un grand défi et une opportunité de soutenir leurs progrès et de leur procurer un sentiment de bien-être. Grâce à une attention constante, à l’écoute, à l’intérêt porté, à l’animation et la disponibilité, un lien fraternel s’est créé entre nous qui a aidé à guérir les blessures psychologiques, la douleur de l’exil et la séparation d’avec les autres membres de leur famille… le fardeau de la souffrance. Pour eux tout autant que pour nous, cela a été une aventure, un grand défi! Tout était si étrange pour eux comme pour nous! La langue, la culture, la religion! Cet effort réciproque a duré presque 5 ans!

Pendant la pandémie, d’autres aides leur ont été fournies tels ordinateurs de bureau et portable pour les cours en ligne des enfants. Il est impossible à une famille de 6 personnes d’être entièrement autonome, le père étant le seul à gagner sa vie. La mère souffre beaucoup d’une maladie des os; un des enfants a des difficultés de concentration, difficultés que ses parents essaient de surmonter grâce à une grande foi. 

Cela valait la peine d’accueillir cette famille qui s’est bien intégrée au Portugal. Nous considérons que ce partage et ces échanges basés sur le respect mutuel des cultures constituent une expérience extrêmement positive. Ces gestes continuent de marquer la vie de cette famille.

Quant à nous, ces paroles d’EPHATA, «ouvre-toi», nous disent aussi que «ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait» (Mt 25,40). Il nous est demandé de continuer à nous enraciner plus profondément dans la passion des Pauvres, de voir en eux le visage du Christ. «La Charité de Jésus Crucifié nous presse» à nous détacher du superflu, à quitter nos zones de confort, à aller vers…,   rencontrer… et   servir ceux qui sont le plus dans le besoin.

Articles similaires

Proche-Orient

La Tendresse de Dieu

Les six pays de la Province du Proche-Orient s’enracinent dans la Bible : « Cyrus, roi de Perse [L’IRAN actuel],

Lire plus…