Une nouvelle Mission en Ouzbékistan

Le 27 novembre 2020, pour le 190e anniversaire des apparitions de Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, la Compagnie nous a envoyées dans une nouvelle mission à Tachkent, Ouzbékistan, région d’Asie Centrale qui était fermée et méfiante envers les missionnaires Catholiques pendant de nombreuses années. C’est à la Vierge Immaculée que nous confions la nouvelle mission et tous ceux à qui le Seigneur nous envoie.

Après avoir traversé la frontière, nous avons été confinées dans notre appartement (situé dans un immeuble) pendant les 14 premiers jours à cause de la « quarantaine » obligatoire. Nous avons alors rangé et aménagé le logement qui nous a été confié pour l’adapter aux besoins de notre communauté.

Après cette période d’isolement, nous avons commencé notre service en nous joignant à l’animation de la liturgie dominicale de la Cathédrale et fait la catéchèse à des groupes d’âges divers. Entre 60 et 100 Personnes de la capitale et de ses environs étaient présentes. Après la Sainte Messe, les enfants ont pu jouer et les Jeunes se sont réunis pour « louer le Seigneur ».

Les jours suivants, nous avons effectué des visites aux domiciles des paroissiens pauvres. Nous avons fait la connaissance d’un garçon et de son père vivant dans une buanderie de 2m2. L’évêque nous a conduites chez un couple âgé qui nous a raconté leur vie dans la pauvreté. Nous avons particulièrement prêté attention aux enfants handicapés et à leurs familles pauvres. L’État ne leur apporte aucune aide, ils n’ont aucun moyen de subsistance, pas de médicaments ni de réhabilitation. Le Seigneur nous a Lui-même guidées pour choisir les plus Nécessiteux.

En Janvier, lors des vacances solaires, nous avons organisé pour les enfants et pour les Jeunes des « vacances avec Dieu ». Chaque jour, il y en avait davantage, venant non seulement de la capitale mais aussi des villages distants de 1000 km. Les réunions commençaient à 10h par un repas et se terminaient à 16h. Il y avait des temps de prière, d’adoration, des travaux d’aiguille et la préparation des repas ; une bonne mise en train avec de la musique joyeuse a apporté de la joie et du plaisir. Pendant la prière, un des enfants a dit : « Seigneur Dieu, fais que ce temps de vacances ne s’arrête pas », exprimant ainsi le souhait de nombreux enfants de continuer de participer aux activités organisées.

Cette expérience nous a encouragées à transformer leur rêve en réalité en ouvrant une salle pouvant les accueillir la semaine. À notre arrivée en Ouzbékistan, il nous avait été dit que les enfants n’y viendraient pas à cause de l’éloignement de leur lieu d’habitation et de la dangerosité de la route. Cependant, après les vacances d’hiver, nous avons décidé d’essayer et avons tout confié à Dieu pour que Sa Volonté s’accomplisse.

L’évêque Jerzy Maculewicz a mis à notre disposition les salles de la Cathédrale et, avec la grâce de Dieu, nous avons commencé… 9 enfants sont venus à la première réunion avec une autorisation parentale. Actuellement, une trentaine d’enfants viennent dans la salle de séjour. Ils mangent, jouent à des jeux de groupes, à des jeux de table intégratifs, suivent des cours de guitare, de danse, et d’art ; ils écoutent aussi des causeries spirituelles et éducatives. C’est un temps où les enfants se sentent aimés, acceptés, en sécurité, et oublient momentanément les situations familiales difficiles. Là, ils se nourrissent alors qu’ils ne le peuvent pas toujours chez eux.

Nous demandons à St. Vincent de nous donner la force et le courage de relever les nouveaux défis et de continuer à rechercher ceux qui se trouvent aux périphéries de la société afin que, par notre service, ils puissent se reconnaître comme véritables enfants de Dieu.

Articles similaires

Proche-Orient

La Tendresse de Dieu

Les six pays de la Province du Proche-Orient s’enracinent dans la Bible : « Cyrus, roi de Perse [L’IRAN actuel],

Lire plus…